Le moteur de Maxime

Les traits sont tirés et la nuit a été courte, presque inexistante. L’énergie, elle, est pourtant là, dopée par la caféine et l’excitation de la nouveauté. C’est le premier jour, la première rencontre avec l’équipe, mon équipe. Que dire ? Que faire ? Comment faire taire cette voix qui me rappelle que l’on a qu’une seule fois l’occasion de faire une bonne première impression ?

Comment tirer mon épingle du jeu ? Montrer que j’en impose par mon parcours ? Je me vois bien présenter de manière simple et modeste mes diplômes et mes premières expériences. Je vais raconter la même histoire qu’aux RH qui m’ont recruté : grosso modo, que je suis né pour prendre ces fonctions. Le story telling est rodé et n’est pas loin d’être parfait. J’explique comment j’ai été repéré grâce à mes premières optimisations en tant qu’expert. J’enchaine avec le remplacement au pied levé de mon manager suite à son accident. Je termine avec la façon dont j’ai conquis des marges de manœuvres complémentaires et le tallent avec lequel j’ai assuré la gestion de l’équipe.

Ce sont l’ensemble de ces expérience qui m’ont donné l’envie de continuer à assumer ce type de responsabilités. Ce sont ces résultats qui justifient qu’on m’a fait confiance pour ce poste. La logique est parfaite. Je vais mieux rien que d’y penser, je me sens survitaminé et prêt à exposer mon parcours à l’équipe.

Pour finir de me rassurer, je présente et développe ma petite histoire à Claire, ma copine, qui a la gentillesse de m’écouter entre deux bouchées de sa tartine du matin. Son discours génère en moi une certaine stupeur « ça ne dit rien de toi. Moi, je n’ai pas envie de suivre un patron qui se vend comme ça ». Elle ne doit pas avoir tout compris… Elle enchaine « concrètement, pourquoi tu as pris ce job ? Il y avait de la lumière et tu es entré ?».

Je cherche dans mon esprit les meilleures réponses. Pour prendre plus de responsabilités ? Pour pouvoir augmenter les gains que je génère ? Pour démultiplier la mise en œuvre de mes idées ? Pour faire monter en puissance mon équipe comme je l’avais fait quand j’étais expert ? Il semble que dans leur folle course, mes idées, aient pris le chemin d’un anneau de vitesse : elles vont de plus en plus vite pour revenir à leur point de départ … au final, quel est mon moteur ?

Laissez en commentaire vos idées, vos outils managériaux, vos questions, pour réfléchir à comment Maxime peut s’y prendre… cela complètera ma vision des choses que je publierai dans le prochain article.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :